Bon à savoir sur l’assurance maladie en suisse

assurance maladie

Avoir une assurance maladie est obligatoire pour tous les résidents de Suisse. Les nouveaux ont un délai de trois mois pour s’enregistrer. Or, pendant cet enregistrement, ils seront déjà considérés comme étant assurés. Ils auront le droit de choisir leur propre caisse maladie. De préférence, il serait mieux de se tourner vers les assureurs reconnus, surtout si les moyens financiers le permettent. Cependant, il y a des situations qui laissent aux gens le droit de choisir de ne pas avoir une assurance maladie, même en Suisse.

Conditions pour être assuré

Une prime, bien avec un montant qui varie en fonction de la caisse choisie et du canton dans laquelle l’on se trouve, doit être versée chaque mois à la caisse. Nous pouvons apercevoir quelques chiffres à propos de la prime assurance maladie suisse 2018. Évidemment, les enfants ne paient pas plus de primes que les jeunes. Pareillement, les personnes qui n’ont pas beaucoup de moyens financiers peuvent bénéficier d’une réduction de primes. Par ailleurs, être assuré ne veut pas dire : plus aucun sou qui sort de la poche. En effet, en cas de maladie, une partie des frais est quand même du ressort du concerné.

Les éléments importants

La participation aux coûts englobe plusieurs paramètres. La franchise en fait partie, et elle se paye chaque année. Pour les adultes, cette valeur s’élève à 300 CHF. Heureusement pour les enfants, ils n’ont pas le devoir de payer la franchise jusqu’à ses 18 ans. Cette somme ira alors au frais de traitement. Ce ne sera que lorsque cette franchise payée que les assurés bénéficieront pleinement des prestations de la caisse maladie.

La quote-part en est un autre. Une fois le montant de la franchise payé, plus que 10% des frais de traitement seront à la charge de l’assuré. Il est limité à 700 francs et ne dépasse pas ce seuil. Cela est quand même réservé aux adultes, tandis que le montant à ne pas dépasser pour les enfants est de 350 francs. Le principe suivant est bien connu en suisse : moins de primes, plus de franchises, comme les montre les chiffres sur la prime assurance maladie suisse 2018.

La population de Genève bénéficie d’une autre assurance appelée : subside assurance maladie à Genève. Cela s’explique par le fait qu’elle est la plus peuplée en Suisse.

Qu’en est-il des frais de séjour hospitalier

En cas de maladies graves, l’assuré sera évidemment hospitalisé. Il participe aussi aux frais des séjours passés à l’hôpital, qui est en de 15 CHF journalier. Ce n’est pas tous les assureurs qui payent cette somme. Les enfants et les jeunes adultes en formations ne la payent. Pareillement pour les femmes qui s’y trouvent pour des raisons de maternité.

Certes, une assurance prend en charge les examens, les traitements et ses conséquences. Mais ce ne sont pas toutes les maladies qu’une assurance de base peut couvrir. Il existe effectivement des exceptions. Pour le savoir, demander auprès de la caisse maladie concernée est la solution. Ainsi, les mauvaises surprises seront évitées. D’ailleurs, plus d’informations peuvent être sues à propos de CMU ou Lamal, et donc de l’assurance maladie frontalier en Suisse. Pareillement, l’office fédéral de la santé publique en suisse est un bon informate