Acheter un appartement, comment procéder

Cabinet gratade syndics de france

Se lancer dans l’acquisition d’un appartement est une entreprise complexe. Avant de vous lancer, des points cruciaux tels que le budget sont à étudier de très près. À part cela, vous devrez passer par de nombreuses démarches avant de pouvoir finaliser votre appropriation.

L’achat d’un bien immobilier est très différent de la gestion locative. Il est important de bien connaître les étapes.

Réglez les questions d’ordre financier

cabinet gratade, yves, syndic de copropriété
Devenir propriétaire

L’acquisition d’un logement exige de nombreuses réflexions sur le plan personnel et financier. Vous devrez établir au préalable un budget. Observez le plan financier et les ressources mises à votre disposition seront donc nécessaires. Vous pouvez acheter une habitation dans le but de le convertir en investissement locatif. À ce moment, pour qu’il soit rentable, privilégiez les zones les plus recherchées. Suivant la taille de la surface à habiter ainsi que sa situation géographique, vous pourrez toujours en négocier le prix. Cependant, il faut savoir que de nombreux paramètres peuvent influencer le prix d’un logement.

De ce fait, renseignez-vous quant aux valeurs en cours sur le marché et surtout dans la zone que vous aurez choisie. L’état global de l’habitation peut également avoir un impact positif ou non sur sa valeur. Dans le cas d’une copropriété, rapprochez-vous du syndic de copropriété de l’immeuble. Avant d’entamer les démarches d’acquisitions, pensez à vérifier si le logement nécessite de grands travaux de rénovation ou de simples petits travaux ici et là. Par ailleurs, les banques proposent des services de simulations de crédit. Cela pourra vous donner une petite idée de la somme dont vous aurez besoin et accessoirement des dépenses additionnelles en cas de réparation.

 

Proposez une offre d’achat

 

Bien que non obligatoire, cette démarche vous permettra de renégocier le prix du logement. Toutefois, il faut savoir qu’elle est limitée à une durée de 8 à 10 jours suivant le cas. Par ailleurs, la renégociation du prix de vente d’un appartement peut se faire en fonction des travaux éventuels à entreprendre. À ce moment, prévoyez une marge de 10 % sur le prix proposé. Dans le cas d’une vente, il est également du devoir du propriétaire d’informer l’acquéreur sur l’état de l’habitation en général. À cet effet, des points comme la présence d’amiante ainsi que la performance énergétique devront être mis en avant. Si toutefois, vous décidez d’avancer une offre d’appropriation pour un logement, le vendeur pourra bloquer ce dernier en votre faveur.

Vous pourrez par la suite passer à la prochaine étape qui est le compromis de vente. Cette démarche devra se faire avec la présence d’un notaire. Cela permettra de légaliser les signatures lors de la promesse de vente. Le vendeur et l’acquéreur peuvent faire appel chacun à leur propre notaire. Dans certains cas, ils choisissent le même notaire. Une clause de ce pré-contrat devra également stipuler que la vente se fera de manière légale sous réserve de l’obtention d’un prêt immobilier. De cette manière, il sera possible pour les deux parties de résilier leurs engagements dans le cas où l’acquéreur n’a pu bénéficier d’un prêt dans les délais impartis. À noter que la durée maximale de la validité d’une promesse de vente est de 30 jours. Cependant, il est toujours possible de la rallonger à 45 jours.

 

Les modalités pour finaliser l’acquisition

 

Il ne vous reste plus qu’à contacter votre banque et à faire une demande de prêt immobilier. Toutefois, il faut savoir que ce type de prêt exige certaines conditions. Vous pourrez vous en informer auprès de votre gestionnaire. Par ailleurs, vous devrez impérativement souscrire à une assurance-crédit immobilière afin de vous garantir l’obtention de votre prêt. Pour finir, la signature du contrat devra se faire en présence d’un notaire et des deux parties concernées.

 

En conclusion, l’appropriation d’un bien immobilier nécessite de passer par de nombreuses étapes. Afin de légaliser les contrats de prévente et la finalisation de l’achat, il est indispensable de faire appel à un notaire.