Bébé en bas-âge et adoption chaton : est-ce dangereux ?

Avoir un bébé en bas-âge et en même temps un petit chaton, est tout à fait envisageable à condition ne pas tenir compte des idées reçues. Bien au contraire, mieux qu’un autre animal, avoir un chaton à la maison peut aider votre enfant. On fait le point à ce sujet ci-dessous.

Pourquoi avoir un chaton chez soi peut être bon pour un enfant ?

Vous hésitez à répondre à une annonce de chaton pour en adopter un ? Vous avez peur que bébé et chaton ne fassent pas bon ménage ? Erreur. Avoir un animal chez soi et plus particulièrement un chaton, va aider votre enfant à appréhender son environnement et à développer sa motricité.

En plus de lui changer les idées en lui faisant oublier ses petits tracas du quotidien (mal de ventre, nez qui coule, dent qui pousse, etc.), avoir un chaton va également lui permettre d’apprendre la patience et le respect d’autrui.

Plusieurs études ont mis en avant le fait que les enfants ayant été mis jeunes en contact avec des animaux, sont généralement :
– plus sociables et plus ouverts aux autres
– ont moins de soucis d’allergie.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Bien entendu, dire oui à une annonce de chaton et en adopter un, alors que l’on a un enfant en bas-âge demande quelques aménagements pour que cela se passe bien. Voici une liste de quelques conseils à suivre :

– Interdire l’accès à la chambre du bébé au chat. Tout d’abord pour une question d’hygiène, puis parce que les odeurs de lait caillé régurgité et la vue d’un lit chaud et douillet, attisent la curiosité du chat. Pendant les premiers mois de la vie du jeune enfant, il est donc préférable d’interdire au chaton, l’accès à la chambre ou au couffin.

– Lorsque chaton et bébé souhaitent interagir, laissez-les faire à leur rythme. Chacun va se découvrir, rien ne sert de brusquer les choses. Surveillez-les d’un œil attentif bien évidemment, mais laissez-les interagir. La complicité naissante se fera de plus en plus affirmée au fil des jours et des années.

– entre les 18 et 24 mois de votre enfant, soyez vigilants aux gestes brusques. Sans être intentionnel de sa part, votre enfant risque d’avoir des gestes maladroits, qui peuvent faire mal au chaton ou lui faire peur. Soyez toujours présents lors de leurs interactions pour anticiper les coups de griffes malencontreux. Bien souvent avant de passer à l’acte, le chat prévient que la situation ne lui convient pas : les oreilles se baissent, la queue s’agite, les pupilles se dilatent… Observez votre chat ! Et apprenez à votre enfant à respecter le chaton, à faire preuve de délicatesse et de patience.

Si vous êtes en train de regarder pour adopter un chaton, nous vous conseillons de vous renseigner préalablement sur les différentes races de chat. Certaines sont plus que d’autres, adaptées à une vie de famille avec des enfants en bas-âge. Prenons pour exemple le chat Bengal. Le chat du Bengal ou chat léopard a un caractère amical et très sensible. Il est attentif aux personnes qui l’entourent ce qui le rend sociable, auprès des enfants notamment. Descendant du chat sauvage asiatique, il faut tenir compte et respecter son grand besoin de mouvement et de liberté.

D’autres races de chat au caractère plutôt doux et tranquille, sont adaptées à une relation avec des enfants jeunes. Renseignez-vous notamment sur le Sacré de Birmanie, le Scottish Fold ou bien encore le Bleu Russe.