Bien se préparer au TOEIC

Le Test Of English for International Communication (TOEIC) a pour objectif d’estimer de façon précise l’aptitude des candidats non anglophones à communiquer librement dans un environnement purement professionnel. Reconnu à l’échelle mondiale, il est parfois exigé lors de l’accès à certaines grandes écoles de formation ou à l’endroit des diplômés en quête d’emploi. Compte tenu de l’enjeu lié à la réussite au TOEIC, il convient d’en maîtriser le contenu afin de s’y préparer convenablement.

Le TOEIC Listening and Reading

Le test se compose de deux grandes sections : une section de compréhension orale ou listening subdivisée en quatre sous-sections et une deuxième section de compréhension écrite ou reading répartie en trois sous-sections. La première section est constituée d’une centaine de questions, de conversations et de photographies auxquelles il faudra répondre sur la base d’un support sonore.

 

Elle dure 45 minutes. La deuxième section, d’une heure quinze minutes d’horloge, comprend également cent questions axées sur la compréhension de textes. Les réponses doivent être cochées dans un fascicule distribué au début du test. Un barème échelonné de 10 à 990 points permet de donner une appréciation juste du niveau de connaissance. La note jugée acceptable se situe en 750 et 990 points.

Se préparer à son propre rythme au TOEIC

Il est conseillé de choisir une date d’examen éloignée afin de se donner suffisamment de temps pour la préparation. Une simulation en ligne, en début de préparation permet de diagnostiquer vos forces et vos faiblesses. En fonction de ce diagnostic, il convient d’établir un plan de travail rigoureux pour acquérir, développer et assimiler les techniques susceptibles de vous faire gagner en rapidité. En prélude à l’épreuve du listening, donnez une large part aux exercices d’écoute. Véritables activités de concentration, ils aident à focaliser l’esprit et incitent vos facultés à capter, discerner et comprendre les divers accents proposés à travers le support sonore.

 

Écouter des émissions diffusées en anglais sur diverses chaînes radio comme la BBC peut s’avérer utile. Une revue des notions de grammaire, et d’orthographe est également indispensable. Certains thèmes liés à la santé, les loisirs et les nouvelles technologies reviennent de façon répétitive ; le recensement et la connaissance des expressions liées à ces thèmes enrichiront votre vocabulaire. Des manuels, des bandes sonores, et même des sites web sont dédiés à la préparation au TOEIC. Des simulacres d’examen effectués dans des conditions identiques à celles du TOEIC contribueront à renforcer votre confiance. Aussi, alternez des semaines de préparation intense et des semaines de test blanc.

Des cours spécialisés en centre de langues

De nombreux centres de formation, forts de plusieurs années d’expérience, proposent, en présentiel et en ligne, des cours de renforcement dédiés uniquement au TOEIC. De l’inscription au passage de l’examen, toutes les phases du TOEIC font l’objet d’un suivi méticuleux. Les candidats bénéficient de l’expertise d’enseignants originaires de divers horizons anglophones et s’accoutument rapidement aux divers accents. De plus, des épreuves collectées sur plusieurs années permettent aux étudiants d’évaluer leur niveau tout au long de la préparation. Des cours individuels sont proposés suivant les lacunes spécifiques et le timing de chaque étudiant.

Il est à noter que le TOEIC listening and reading peut être valorisé par la version speaking and writing afin de donner la preuve de votre aisance à manipuler la langue de Shakespeare.