Le bois de chauffage regagne du terrain

Autrefois, l’unique moyen de chauffe d’une maison était le bois de chauffage. Cependant, les évolutions technologiques ont eu raison des traditionnelles bûches de bois pour laisser place à la climatisation. Aussi étrange que cela puisse paraître, le bois revient à la mode pour chauffer son intérieur avec des cheminées au design léché qui inondent le marché.

Exiger la qualité pour ses bois de chauffage

Pour bien choisir son bois de chauffage, il suffit de connaitre son essence. En effet, les feuillus inspirent plus satisfaction que les résineux du fait que ces derniers provoquent toujours un dégagement de suie. Personne ne souhaiterait sans nul doute de retrouver son conduit encrassé à maintes reprises, raison pour laquelle les résineux sont à prohiber lors de l’achat de bois de chauffage et cela malgré un prix très abordable.

De tous les feuillus, le charme, le frêne, l’érable, l’olivier, le hêtre et le charme restent les plus intéressants avec leur taux d’humidité relativement bas et leur pouvoir calorifique élevé. A l’opposé, le tilleul, l’aulne, le noyer, le platane et le peuplier sont à éviter. Un taux d’humidité au-dessus des 20% n’est pas admissible pour un bois de chauffage. Grâce à ce taux, le matériau de chauffage bénéficie d’un rendement optimisé. Et pour profiter immédiatement d’un agréable chauffage, il serait bonifiant de choisir les bois fendus en quatre pour profiter d’une combustion parfaite et d’une excellent condition de séchage.

Le choix d’un combustible écologique

Le bois de chauffage a été longtemps pointé du doigt pour être une grande source de pollution. Plus tard, les études ont démontré que la combustion du bois affiche un bilan carbone neutre. Normalement, le volume de CO2 dégagé au cours de la combustion devrait être équivalent du volume de gaz absorbé par l’arbre durant toute sa croissance, ce qui est impossible.

Par ailleurs, les mesures de préservation de l’environnement ont obligé les fournisseurs de bois de chauffage à respecter les règlementations d’une exploitation à gestion durable. De ce fait, les bois de chauffage bénéficient désormais d’un statut d’énergie renouvelable. Pour être sûr d’utiliser un bois désigné comme énergie renouvelable, il faut savoir privilégier le bois estampillé de la certification NF bois de chauffage.