Cigarette électronique : des bienfaits encore méconnus

La cigarette électronique existe depuis près de 20 ans et pourtant, quelques-uns de ses bienfaits nous échappent encore. On sait qu’elle est plus saine que la cigarette classique. On sait aussi qu’elle est une aide efficace durant le sevrage tabagique, mais à part cela, que savon-nous d’autres ?

Une aide efficace durant le sevrage

Durant le sevrage tabagique, les fumeurs ont toujours du mal à arriver jusqu’au bout. Leur plus grand problème : leur dépendance à la nicotine et leur dépendance psychologique à la cigarette. Si la première peut être soulagée grâce aux substituts nicotiniques, ces derniers ne peuvent traiter la seconde. Comme ils s’utilisent de manière totalement différente aux cigarettes, les fumeurs ne retrouvent pas les petites habitudes qu’ils ont avec la clope.

C’est pour cela que le box mod electronique 2020 s’avère plus efficace. Non seulement, il apporte une bonne dose nicotinée, mais permet aussi aux fumeurs de retrouver les gestuels réconfortants du tabagisme. Il faut effectivement savoir que certains e-liquides contiennent de la nicotine. En termes de gestuels, son utilisation nécessite une prise en main, une prise en bouche puis une inhalation de la vapeur produite, soit les mêmes gestes qu’avec la cigarette classique.

Grâce à ces deux faits, il est plus facile pour un fumeur d’arrêter de fumer grâce à une e-cigarette. D’ailleurs, les chiffres le disent, le taux de réussite est trois fois supérieur qu’avec les substituts nicotiniques.

Un taux de toxicité bien inférieur

On le sait tous, la cigarette tue des millions de personnes chaque année. Le pire c’est que les fumeurs ne sont pas les seules victimes puisque les personnes exposées au tabagisme passif le sont également.

Pourquoi un tel carnage ? Parce que la combustion du tabac génère du goudron, des particules fines, du monoxyde de carbone et d’autres substances hautement toxiques pour l’organisme. Ces derniers sont responsables de cancers, de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires …

Ces effets dévastateurs sont-ils à craindre chez la cigarette électronique ? La réponse est non. En effet, l’e-cigarette ne génère pas des conséquences aussi meurtrières et pour causes :

  • Elle ne nécessite pas de combustion dont la température de chauffe s’élève à 800-900°C. A la place, elle est dotée d’une batterie qui génère une chaleur d’environ 250°C. Vu l’écart entre elles, il n’est pas surprenant que la cigarette électronique n’ait pas les mêmes méfaits que la clope traditionnelle. Attention toutefois, pour ne pas inhaler du monoxyde de carbone, il est conseillé de bien vérifier le niveau de liquide avant de vapoter. Si le réservoir est trop bas, la mèche ne sera plus assez imbibée or, elle sera quand même exposée à la chaleur du fil résistif. Résultat : elle va brûler à sec et cela peut produire des produits néfastes pour l’organisme.
  • Sa dose en nicotine est strictement règlementée : un flacon ne peut contenir que 20 mg/ml de nicotine. Ce taux est plus faible que celui du tabac et en plus, dû à l’absence de combustion, l’absorption de cette substance par l’organisme se fait lentement. Le risque de dépendance est alors très faible, mais existe néanmoins. Il est conseillé de ne pas en abuser et de respecter la dose de nicotine adaptée à votre organisme. Si des symptômes comme des maux de tête, des vertiges ou des étourdissements surviennent, pensez à réduire la teneur en nicotine dans vos e-liquides. Il faut également espacer les séances de vapotage puisque ces effets sont généralement liés à un surdosage. Avant de choisir la bonne dose, il faut se référer à son niveau de dépendance. Les personnes fortement dépendantes peuvent opter pour un taux de 16 à 20 mg/ml tandis que si vous n’êtes pas totalement accro, mieux vaut se limiter à 3, 6 ou 12 mg/ml. Il est aussi possible de vapoter des e-liquides sans nicotine.

Les bienfaits dont on ne se doute pas

A part les deux faits ci-dessus, il faut savoir que la cigarette électronique a bien plus de bienfaits qu’on ne le pense. Grâce à elle, les anciens fumeurs sevrés :

  • ont pu retrouver la saveur et la bonne odeur des aliments. Les fumeurs ont effectivement ce problème qui disparaît lorsqu’ils passent au vapotage. Il faut néanmoins un peu de temps pour retrouver ces sens perdus.
  • ont pu garder leurs dents bien blanches. La grande majorité des fumeurs ont des dents jaunies et inesthétiques. Si vous êtes un ancien fumeur, vous pouvez vous blanchir les dents une fois le sevrage terminé. Même si vous continuez à vapoter par la suite, vos dents resteront blanches et vous n’aurez plus la mauvaise haleine des fumeurs.
  • ont retrouvé un teint plus éclatant : à force de fumer, la fumée inhalée finit par endommager les cellules de la peau. Celle-ci devient alors terne et sèche. La majorité des fumeurs devenus vapoteurs ont toutefois constaté un changement bénéfique au niveau de leur peau après leur sevrage. Celle-ci est devenue plus fraîche et plus tonique.