Conseils pour bien jouir de son loisir sportif

Chaque jour, des dizaines de millions de personnes pratiquent le jogging, dans toutes les grandes villes du monde. La grande majorité d’entre elles courent pour leur seul plaisir, et beaucoup participent de temps en temps à d’immenses manifestations sportives, comme les marathons de New-York, Chicago ou Berlin, qui réunissent chaque année plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Sport d’endurance typique, la course de fond demande des qualités de résistance très importantes, qui s’améliorent avec l’entraînement. C’est une activité physique complète, qui renforcera sensiblement vos capacités cardio-respiratoires et musculaires, à condition de suivre un plan logique d’entraînement pour éviter les accidents.

 

Si vous êtes âgé de plus de quarante ans, et même si vous avez un passé sportif conséquent, il est indispensable, avant de suivre un entraînement régulier, de vous faire examiner par un médecin. Il surveillera, en particulier, l’état de votre système circulatoire.

Si vous êtes un coureur débutant, respectez les quelques règles présentées ci-dessous.

L’équipement

Adressez-vous de préférence à une boutique spécialisée, qui vous aidera à choisir la chaussure qui vous convient le mieux, en fonction de votre poids, de vos défauts, de vos habitudes et des distances que vous parcourrez chaque semaine. C’est un choix délicat, car le pied et la cheville sont extrêmement sollicités par la course et l’accident est fréquent (tendinites, entorses).

Sachez que, lorsque vous courez, vous posez dans la grande majorité des cas le pied sur le sol par son bord externe, en commençant par le talon. Puis vous déroulez la plante du pied sur le sol, avant de prendre élan sur l’avant du pied pour le pas suivant. Mais il est très fréquent que votre pied soit déporté en dehors, on parle alors de pronation, ou en dedans, on parle alors de supination, ce qui entraîne parfois des troubles de la statique et des douleurs musculaires ou tendineuses. Ces petits défauts peuvent être atténués en choisissant judicieusement ses chaussures ou en utilisant des semelles adaptées.

L’expérience vous montrera comment régler ces problèmes. Après quelques mois d’entraînement, vous remarquerez plus facilement vos défauts et les douleurs articulaires ou tendineuses les plus fréquentes. N’hésitez pas à consulter un médecin du sport ou un spécialiste du pied (podologue). Un changement de chaussures ou de semelles est souvent suffisant pour résoudre le problème.

course-a-pied

Le lieu d’entraînement

Si vous en avez la possibilité, courez de préférence en forêt sur des chemins de terre, pas trop caillouteux. Évitez les routes goudronnées, trop dures et polluées par les gaz d’échappement. Si vous n’avez pas d’autres solutions que de courir en ville, veillez à changer de côté de la route de temps en temps : ne courez pas toujours à droite ou à gauche, car vos chevilles risquent de prendre de mauvaises habitudes.