Les différents types de crédit à la consommation

credit

Bonne nouvelle pour les emprunteurs ! A la banque, ils auront plusieurs alternatives de crédits à la consommation selon leur besoin.

Retour sur les caractéristiques d’un crédit à la consommation

Recourir à un crédit à la consommation peut être une bonne idée afin de financer rapidement et facilement vos projets. Ce type d’offre est disponible aussi bien auprès des plateformes de banques en ligne que chez les établissements classiques. Avec ce type de crédit, vous aurez droit à une somme allant de 5 000 à 75 000 euros, remboursable sur plusieurs mois à plusieurs années en fonction de vos possibilités et de vos envies. Selon le genre de projet que vous souhaitez réaliser, vous avez le choix entre différentes prestations bancaires.

Les crédits à la consommation affectés : avec un taux beaucoup plus attractif

Les plus modiques de toutes restent les crédits à la consommation affectés. Ce sont, comme leur nom l’indique, des prêts dont le capital sera destiné à un projet bien précis. Ce peut être entre autres le crédit immo pour l’achat ou la rénovation ou la construction d’une maison ou d’un terrain. On peut également parler d’un crédit auto ou moto qui sont dédiés à l’achat ou la réparation d’un véhicule deux ou 4 roues. Pour les travaux de remise en état d’un bien immeuble, vous pouvez faire une demande de crédit travaux. Pour les projets professionnels, vous avez par ailleurs un prêt pro, qui sera plus opportun. Pour recourir à n’importe laquelle de ces prestations bancaires, vous devriez fournir des justificatifs légaux. Dans le cadre d’une transaction immobilière par exemple, ce sera une promesse ou un compromis de vente. Pour le reste, ce doit être un devis venant de professionnel certifié. En tous les cas, dans la mesure où la banque possède un droit de regard sur l’utilisation du capital octroyé, le crédit pourra être annulé si l’objet de la demande l’est tout autant. Aucune pénalité ne vous sera exigée si l’annulation de la transaction n’est pas de votre faute.

Le prêt personnel sans justificatif : plus cher mais moins complexe

Si vous n’avez pas de justificatif à proposer, vous avez toujours la possibilité de recourir à un prêt personnel. Mais attention, le taux nominatif du contrat sera dans ce cas plus cher. La banque compensera l’absence du droit de regard sur le capital emprunté par le coût de l’emprunt. Vous l’aurez compris, vous n’aurez pas de devis à présenter, donc impossible pour la banque de suivre la gestion de vos comptes. Dit plus simplement, vous pourriez utiliser le capital de 75 000 euros comme bon vous semble. Attention cependant, il reste important de noter que les prêts personnels sont bien plus compliqués à obtenir par rapport aux prêts affectés. Les banques exigent des garanties de remboursement plus poussées : une assurance de qualité, que vous pouvez souscrire dans le même établissement ou ailleurs, des garanties personnelles ou réelles, etc. Pour les sans-emplois, une caution solidaire sera obligatoire pour prétendre à une telle offre.

Le crédit revolving : un emprunt qui se renouvelle chaque mois

Pour ceux qui ont besoin d’une réserve d’argent par exemple, le prêt revolving est la meilleure alternative. C’est un crédit personnel de petite taille et qui s’adresse même aux petits revenus. On parle ici d’un plafond de 6 000 euros sur 60 mois de recouvrement maximum. Ce capital peut être utilisé aussi bien pour le financement d’un projet ou pour pallier aux dépenses imprévues. Le contrat est assorti d’une carte de crédit pour faciliter l’accès au capital octroyé. Ce dernier se reconstitue tous les mois sur le compte de crédit, d’où le titre justement de « crédit renouvelable ».