Faire de ses expériences une bonne base de la confiance en soi

La confiance en soi ne s’acquiert pas en un jour, ou en un mois. C’est en apprenant sur soi-même, nos capacités, nos valeurs que l’on construit cette confiance. Toutefois, on vit souvent de nombreux échecs. Pour certains, ces étapes peuvent être un obstacle qui entraîne un manque de confiance. Il leur est difficile d’aller au-delà de ces échecs. Pourtant, on peut apprendre voir tirer le meilleur des expériences vécues pour un but précis : augmenter sa confiance en soi.

L’expérience et la confiance en soi

En général, l’expérience est l’élément clé de la confiance en soi. On parle tout d’abord d’expérience :

  • Quand on vit une situation nouvelle, que l’on doit y faire face. Soit on réussit ou soit on échoue.
  • C’est un apprentissage par le vécu.  Il est assez facile de mieux apprendre. On sait alors comment faire face efficacement si la situation se réitère.

Mais le plus dur est d’apprendre de nos erreurs, même si nombreux sont ceux qui se vantent de pouvoir le faire facilement, au fond l’échec est difficile à vivre. Toutefois, il compte parmi l’expérience. Lorsque l’échec se produit, on a souvent tendance à avoir peur de vivre une toute nouvelle expérience et nous cherchons plus à l’éviter. Pourtant, il est important de savoir que pour prendre confiance en soi, se construire à partir de l’expérience, notamment celle qui naît de l’échec est une vraie valeur ajoutée.

Pourquoi une nouvelle expérience dérange ?

On ne peut pas avancer ni avoir confiance en soi si on n’a pas acquis de l’expérience. Le but est de vivre une expérience et acquérir plus de confiance. Quand nous entrons en contact avec un domaine qui est assez nouveau, assez facilement nous nous sentons mal à l’aise. Pourquoi ?

  • On découvre pour la première fois une situation que l’on n’a jamais vécue.
  • Nous nous focalisons assez facilement sur nos incapacités, sur le fait de ne pas avoir les éléments nécessaires pour aborder ce domaine nouveau.

Le fait de se concentrer immédiatement sur le manque de moyen est un vrai piège qu’il faut éviter et provoque un manque de confiance en soi. En conclusion, il faut savoir aborder la situation nouvelle, non pas en avançant avec une assurance basée sur l’ignorance, mais en mesurant d’abord les dangers. Quand on aborde chaque domaine nouveau de cette manière, on se familiarise avec de nombreuses caractéristiques des dangers que l’on peut rencontrer.

Nous pouvons ainsi prévoir la façon dont il faut réagir, toutefois sans être certain, mais en l’étant en partie. Cette part d’incertitude est un stimulant qui aide à apprécier cette situation nouvelle, et le fait de savoir les caractéristiques des dangers qu’elle implique permet de s’investir de manière active pour avoir de l’expérience.

Que faire ?

L’expérience nourrit la prévision. Sachez que les échecs sont plus enrichissants que la réussite. Si vous avez encaissé une défaite, il faut se dire que nos prévisions ne sont pas toujours justes et qu’un échec est le meilleur indicateur qui nous montre ce qui ne fonctionne pas. En agissant de cette manière, il est plus facile de comprendre comment avoir confiance en soi, et retenir de vraies leçons de vie.