La fidélisation des agents immobilier vue par Jean Francois Charpenet

La fidélisation des agents immobilier vue par Jean Francois Charpenet

Qu’est-ce qui incite l’agent d’aujourd’hui à abandonner ou à se liguer à une nouvelle maison de courtage immobilier ? Si vous avez répondu aussitôt aux questions sur le fractionnement des commissions, vous négligez un nouvel état d’esprit qui va bien au-delà du chèque de paie. Suivez les enseignements du spécialiste Jean Francois Charpenet et corrigez votre recrutement en immobilier.

Ne suivez pas le script

Chaque agent immobilier a sa propre tendance. L’immobilier recrutement se fait souvent sur la base d’une distribution attractive des commissions, mais d’autres préfèrent les courtiers qui offrent les bons outils techniques ou une œuvre éducative. « Soyez à l’écoute de vos candidats pour découvrir ce qui les motive » confirme Jean Francois Charpenet. De nombreux agents aujourd’hui – en particulier les agents millénaires – sont à la recherche d’une technologie à distance et mobile qui leur permet d’effectuer des affaires immobilières plus dynamiquement et plus efficacement où qu’ils se localisent.

Soyez proactifs !

Trop souvent, les courtiers sont obligés de mobiliser lorsqu’un agent part à court préavis. Dans ces cas, le bassin de candidats est fixé à ceux qui sont à la recherche d’une nouvelle maison de courtage à ce moment-là. Plutôt que de déprécier vos niveaux d’exigence, choisissez une approche plus intelligente et cherchez intensivement les candidats avant même qu’ils ne songent à éloigner leur équipe existante. Lancez un large filet et appréciez à la fois l’agent apprenti et l’agent chevronné.

Organisez un 5 à 7

Sur cette note, pensez à bloquer vos portes aux acquéreurs pour une soirée et concentrez-vous sur le recrutement d’agents avec un événement social mensuel ou trimestriel accueillant. « Les soirées peuvent prendre la forme d’un 5 à 7 » indique Jean Francois Charpenet. De tels meetings vous permettent, à vous et à votre personnel, d’apprendre à apprécier un certain nombre de candidats dans un cadre plus informel et d’aménager un rapport avec des agents immobilier pour le futur, même s’ils ne cherchent pas activement un nouvel emploi.

Définir votre culture

Votre maison de courtage offre peut-être une grande camaraderie entre collègues avec une collaboration d’agent utile et de soutien. Ou peut-être êtes-vous une grande franchise qui peut diriger d’excellents cours de préparation, du marketing et des ressources génétiques de pointe. Peu importe ce que c’est, arrangez la promotion de ce qui différencie votre maison de courtage et qui vous rend clairement exclusif aux yeux du type d’agents immobilier que vous voulez appâter.

Exploitez votre présence en ligne

Les consommateurs ne sont pas les seuls prospects qui examinent Internet pour des courtiers ayant une forte existence marketing. Les agents prometteurs qui pensent à passer à l’action charment aussi l’attention sur votre profil en ligne. Assurez-vous d’appliquer des mots-clés SEO forts dans votre essence en ligne afin que lorsque les agents et les clients examinent des maisons à vendre dans votre groupe, le nom de votre maison de courtage apparaîtra sur la première page.

Cherchez au-delà de LinkedIn

Selon une étude effectuée par Jean Francois Charpenet, 94 % des enrôleurs sont actifs sur LinkedIn, mais seulement 36 % des candidats le sont. La concurrence est dure sur cette chaîne sociale populaire. Alors pourquoi ne pas envisager des forums moins officiels pour embaucher ?

Essayez de réaliser une brève vidéo de prospection comportant des témoignages de certains de vos agents immobilier, gérants et consommateurs les plus authentiques, et affichez-la sur Facebook ou YouTube. Vous pourriez également chercher à embaucher dans des secteurs identiques orientés sur la vente et l’immobilier, notamment dans les domaines du titre, de l’hypothèque, de l’assurance et de la finance.