LA GENERATION PAPY-BOOM ET SES REPERCUSSIONS

PAPY-BOOM

La génération Baby-boom (de 1945 à 1964) désormais âgée de 50 à 70 ans, devient aujourd’hui le Papy-boom. D’après l’Insee, les seniors représenteront 17% de la population mondiale en 2050 contre 8.5% aujourd’hui. La population européenne est vieillissante et de ce fait, de nouvelles problématiques s’installent.  La Silver Economie, (l’économie au service des personnes âgés) estime que l’enjeu crucial dans cette nouvelle société et de permettre et d’encourager les innovations techniques qui vont accompagner les personnes dans leur avancée en âge et faire reculer la perte d’autonomie. De ce postulat, de nombreuses startups, petites entreprises, entrepreneurs et étudiants se lancent à la recherche de nouvelles technologies et de nouveaux outils pour simplifier la vie de nos aînés. Ainsi de brillantes nouvelles inventions voient le jour, pour la plupart concentrées sur le digital, le « e-santé », la santé connectée.

LES CHUTES

À un âge avancé, nous devenons plus fragiles. Nous perdons en audition et en équilibre et il devient très fréquent chez les personnes âgées de chuter. La chute est la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. Elle impacte la condition physique mais également la condition psychologique. Les personnes âgées plus vulnérables, ont peur de tomber à nouveau, perdent confiance, s’isolent et cessent pour une grande partie, toute activité nécessitant le déplacement.
Les conséquences d’une chute, sont nombreuses, graves et directement liées à la santé de la personne.
Lorsqu’une personne chute il est important de pouvoir faire appel à une prise en charge dans les plus brefs délais. Une personne restant au sol pendant 1h peut perdre jusqu’à 10% d’autonomie. Une personne au sol pendant 3h peut perdre jusqu’à 30% d’autonomie, 6h au sol, 50% de perte d’autonomie et 12h, 70%.

Baby-boom

LA TELEASSISTANCE

La téléassistance ou téléalarme est un service d’assistance fonctionnant via un système électronique relié à un opérateur, permettant de contacter des proches ou les urgences en cas de chute, de malaise ou de tout autre problème quel qu’il soit.
Il existe de nombreuses téléassistances :

  • Les bracelets ou médaillons classiques, sur lesquels figurent un bouton d’alerte à actionner permettant d’appeler les urgences ou les proches en cas de problème.
  • Les montres détectrices de chutes s’actionnant automatiquement grâce au mouvement du poignet par un système d’accéléromètre et/ou d’un capteur d’altimétrie.
  • Les détecteurs de chute et de malaise sans rien à porter. Ils fonctionnent grâce à des petits capteurs fixés dans les pièces de l’appartement du bénéficiaire et enregistrent les mouvements de la personne au sein de son logement. Ce système contact les secours ou les proches en cas d’absence de mouvement anormale. Sans caméra ni photo, ce système est non-intrusif et permet à toute personne de continuer à vivre dans son logement sans ne rien changer à ses habitudes quotidiennes.

La téléassistance est un outil devenu presque indispensable pour assurer le maintien à domicile des personnes âgées. Très peu de personnes ne souhaitent se rendre en maison de retraite et quitter leur logement. La téléassistance est un moyen efficace de rassurer les proches, de se sentir en sécurité et surtout de venir en aide aux personnes vivant seules chez elles avant que le pire ne se produise.