Investissement immobilier : pourquoi investir dans l’ancien ?

immobilier

Si vous souhaitez vous lancer dans l’immobilier, sachez qu’il existe plusieurs règlementations qui vous permettent d’optimiser votre revenu. Par exemple, les lois de défiscalisation ont actuellement le vent en poupe.

Parmi ces dispositifs légaux, il y a la loi Pinel.Cette législation a été établie dans le but de développer la construction d’habitats neufs dans l’hexagone et dans les DOM-TOMpar l’intermédiaire d’investisseurs français. Mais elle concerne aussi les projets de réhabilitationd’immeubles en centre-ville.

Les avantages proposés par la loi Pinel

Un investissement Pinel neuf vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt, dont le taux varie selon la durée de mise en location du bien. Pour un logement loué pendant 6 ans, la remise fiscale est à hauteur de 12 %.Si vous décidez de mettre le bien en location pendant 9 ans, la loi Pinel vous octroie un bénéfice fiscal de 18 %. Enfin, une durée de mise en location maximale de 12 ans vous fera économiser à raison de 21 % du montant de l’acquisition de l’immeuble.

Il faut reconnaître que l’objectif du dispositif Pinel est à la fois économique et social. Au niveau de la société, elle répond à la demande des ménages modestes grâce à des plafonds de loyers et de revenus des locataires. Les plafonds de loyers changent en fonction de la zone d’emplacement du bien en question. Le tarif du mètre carré ne peut pas excéder 16,96 euros en zone A bis, 12,59 euros en zone A, 10,15 euros en zone B1 et 8,82 euros en zone B2. Les plafonds de ressources des locataires sont, quant à eux, fixés par rapport à la composition du foyer du locataire et, encore une fois, de la zone d’emplacement du bien.

L’intérêt d’un investissement Pinel ancien

Le dispositif Pinel concerne également les investissements réalisés dans des immeubles anciens. Dans le cas d’un projet de réhabilitation d’un bien immobilier ancien, à des fins de mise en location, cette loi vous permet de cumuler plusieurs atouts.Outre la réduction d’impôt, elle vous garantit des avantages liés au déficit foncier.

À titre indicatif, le taux de défiscalisation Pinel ancien est déterminé sur les 80 % du montant des travaux de réhabilitation de l’appartement, de la maison ou de l’immeuble acheté. Les barèmes de calcul sont les mêmes que ceux des logements neufs Pinel : 12 % pour une durée de location de 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans.

Par ailleurs, les 20 % restant de la valeur des travaux peuvent être imputés sur les revenus fonciers existants pendant la durée des travaux de réhabilitation. Celle-ci peut s’étaler entre 2 à 3 ans. Si un déficit se crée pendant cette période, les sommes sont imputables sur le revenu global dans la limite de 10 700 euros par an.