L’assurance DMA : explications et avantages

assurance DMA

L’assurance Décès et Mutilation Accidentelle (DMA) sont un complément de l’assurance-vie. Celui qui en fait la souscription est assurée contre son décès ou la survenue d’un accident du travail ou de la vie courante très grave, menant à une mutilation ou une paralysie. Le corps physique de l’assuré doit être touché pour que la DMA entre en action.

La perte d’une jambe, d’un bras ou d’un autre membre corporel peut avoir de graves conséquences sur le mode de vie de toute la famille et l’organisation quotidienne de chacun (prise en charge temporelle du blessé, changement de structure (par exemple élargissement des portes en cas de chaise roulante)), perte d’un emploi entraînant des crises de couple et manque d’argent au sein de la famille, impossibilité de payer la cantine scolaire ou les études..).

Les particularités de l’assurance DMA

Selon le montant de votre assurance-vie, vous bénéficierez d’une certaine limite de garantie au niveau de votre assurance DMA. Si la mort de l’assuré est de cause accidentelle, la prestation totale est doublée. Si l’assureur devient invalide suite à un accident non volontaire, il doit renoncer à la prime financière.

Selon l’assurance qui vous couvre vos frais de mutilation ou de décès, vous bénéficiez d’une formation de reclassement du conjoint, d’une prestation d’études, d’un rapatriement en cas de montant maximum, d’un service de garderie, d’adaptation au domicile ou de réadaptation.

Les avantages de l’assurance DMA

Lorsque vous souscrivez à l’assurance DMA, vous avez déjà l’avantage de savoir exactement dans quoi vous vous engagez. Le contrat que vous signerez stipulera quelles parties du corps entrent en jeu s’il vous arrive quoi que ce soit. On y trouve généralement les deux mains ; les deux pieds ; la perte de la vue au niveau des deux yeux ; la perte d’une seule main ; d’un seul pied ; un pied et un œil ; un seul bras ; la perte d’un œil ; d’un pouce et d’un index appartenant à la même main ; d’un bras et d’une jambe ; de la parole ; de l’audition d’une oreille ; des deux oreilles ; l’usage d’un membre (œil, bras, main, jambe, pied, oreille…).

Il est également possible d’opter pour une prestation familiale, avec un certain pourcentage dédié à chaque membre de la famille (consulter les avis avant de prendre une décision). Par exemple, si l’assuré à un conjoint, ce dernier peut être couvert à 50% du capital de l’adhérent. S’il a, en plus d’un conjoint, des enfants à charge, le conjoint bénéficiera de 40% du capital d’assurance, et chaque enfant aura 10% de ce même capital. Enfin, si l’assuré n’a pas de conjoint mais des enfants à charge, chacun d’entre eux touchera 20% du capital d’assurance engagée au départ, avec un montant maximum souvent fixé à 50 000 €.