Les effets des changements climatiques sur la santé

La santé est affectée par les changements climatiques : à la fois de manière directe (par les vagues extrêmes de chaleur ou divers autres évènements climatiques pouvant survenir), et de manière indirecte (par les migrations forcées, les sorties longues à l’extérieur). D’après une étude effectuée par l’Organisation Mondiale de la Santé OMS, faute de malnutrition des diarrhées, des vagues de chaleur et du paludisme, le taux de décès annuel estimé à partir de l’année 2030 pourrait arriver jusqu’à 250 000, et cela provoqué par le changement climatique. Les coûts estimatifs de santé annuels prévus, de ce fait, iraient jusqu’à 2 à 4 milliards de dollars.

Le changement climatique : c’est quoi d’abord ?

Une rapidité des périodes de réchauffement actuelles par rapport aux précédentes a été observée. Nul besoin d’affirmation pour voir que les principales causes du réchauffement sont les actions des êtres humains, et cela depuis un siècle déjà. Ce phénomène provoque la libération de certains gaz capable de retenir la chaleur, dans le seul but de nourrir la modernité de nos vies. Ce gaz est appelé « le gaz à effet de serre ». Cette libération de gaz résulte du caractère combustible des carburants fossiles, de l’exploitation des terres, de l’agriculture et bien d’autres encore. Au cours de ces dernières années, le niveau d’émission de gaza à effet de serre a connu un accroissement très élevé. Cependant, un rythme de changement pareil a la capacité de modifier le climat à une vitesse très rapide, ralentissant, voire empêchant même la capacité d’adaptation de l’organisme humain. Du changement climatique résulte, non seulement la hausse de températures mais aussi la survenance de graves évènements météorologiques. Sans parler du niveau élevé des océans, des faunes et des habitats qui changent, et bien d’autres effets néfastes encore.

Les risques sur la santé de l’homme

On observe généralement deux sortes d’effets sur la santé :

  • Effets directs : la sous-alimentation et la malnutrition sont les effets les plus graves observés, après viennent la morbidité et la mortalité causés par les évènements extrêmes tels que les vagues de chaleur, etc. et celles liées aux infections (d’origine hydrique et alimentaire) ;
  • Les risques liés à la chaleur

Le record du monde de la chaleur estivale a été attribuée à la canicule de 2003.  Si les émissions de gaz à effet de serre tendent à encore se poursuivre, trois quart de l’humanité devrait faire face à ces vagues de chaleur jusqu’à la fin du siècle. Les principaux problèmes que ces coups de chaleur génèrent sur l’organisme sont notamment : l’épuisement, les crampes musculaires, la décompensation cardiovasculaire, voire la mortalité.

Afin de vous aider à vous protéger de ses effets, ou du moins les prévenir, on peut vous apporter main forte.

  • Effets indirects : accès difficile à l’eau et à la nourriture, niveau des mers élevé, etc.

Cependant, d’autres pathologies liées à ce changement aussi peuvent y faire apparition.

  • Les pathologies respiratoires dues à l’atmosphère polluée par l’ozone accompagnée d’une forte température, pouvant provoquer aussi des allergies complexes ;

La biodiversité s’effondrant de plus en plus et la pollution ne peuvent n’avoir aucune conséquence sur ce qui est de notre santé. La modification du climat et la teneur en acide de l’air et de l’océan, impactant négativement sur la microbiome, ont été démontrées grâce à des études qu’on a récemment menées sur les animaux. Il a été constaté que cela pourrait causer des pathologies telles que les maladies inflammatoires de l’intestin, le diabète et l’obésité chez l’être humain.

  • Le stress post-traumatique, faute des phénomènes de migration découlant ainsi un certain nombre de réfugiés climatiques, augmentant considérablement avec le temps.