L’essentiel à savoir sur l’air comprimé

Contrairement aux liquides, l’air peut être comprimé, c.-à-d. qu’un volume d’air donné peut être réduit, entraînant une augmentation de la pression dans le nouveau volume obtenu.
La compression de l’air est effectuée dans une machine dotée d’une source de puissance : le compresseur. Sous sa forme la plus simple, un compresseur peut être une pompe à vélo et la source de puissance un être humain. L’air est aspiré à l’intérieur de la pompe et comprimé à environ 1/4 de son volume d’origine. La pression de l’air à l’intérieur du pneu augmente par conséquent pour atteindre jusqu’à quatre fois la pression atmosphérique.

La pression atmosphérique absolue

La pression de l’air dans un ballon de football peut être spécifiée de différentes manières :
• quatre fois la pression atmosphérique absolue, 400 kPa(a) ou 0,4 bar(e).
• pression excédentaire, 300 kPa(e) ou 0,3 bar(e).
• 300 kPa ou 0,3 bar(e) (valeur comprise comme pression excédentaire).

Que contient l’air comprimé ?

L’air comprimé produit par le compresseur contient naturellement les mêmes éléments que ceux contenus dans l’air ambiant aspiré. La vapeur d’eau présente dans l’air est également comprimée, par conséquent l’air comprimé est humide.
L’air comprimé produit par un compresseur lubrifié à l’huile contient également de petites quantités d’huile provenant du système de lubrification du compresseur.
En fonction de l’utilisation prévue de l’air comprimé, il existe différentes exigences applicables quant aux quantités de polluants acceptables. La qualité de l’air comprimé a souvent besoin d’être améliorée par le biais du séchage (réduction de l’humidité) et de la filtration (élimination de l’huile et autres particules).
La qualité de l’air comprimé est divisée en différentes classes conformément à un système international

L’air comprimé comme source d’énergie

Utiliser la puissance de l’air comprimé présente de nombreux avantages. Premièrement, en tant que source de puissance, l’air comprimé est à la fois propre et sans danger. Deuxièmement, il peut aussi être utilisé pour des tâches diverses comme l’actionnement d’outils et de pistons afin de déplacer ou de refroidir des matériaux.
Une source de puissance externe est requise pour alimenter le compresseur. Il s’agit généralement d’un moteur électrique ou à combustion interne. La puissance théoriquement requise pour comprimer l’air à un volume et à une pression donnés est physiquement fixe et ne peut pas être modifiée.
Une perte de puissance survient pendant la compression, ce qui affecte les besoins de puissance totaux du système. Nous allons par conséquent étudier les besoins de puissance spécifiques d’un compresseur, c.-à-d. la puissance réelle requise pour comprimer un volume d’air donné à une pression spécifique, plus la perte de puissance qui survient dans le compresseur.
Pour plus d’informations visitez https://www.airflux.fr/.