Maison de retraite, EHPAD, SSR, maison de repos : quelle différence ?

Aujourd’hui en France, il existe de très nombreux établissements capables de prendre en charge les personnes âgées et les personnes malades. On peut par exemple réaliser un séjour en maison de retraite, en EHPAD, en SRR ou en maison de repos, mais qu’est-ce qui les différencie ? Pour bénéficier des meilleurs soins possibles, mieux vaut se tourner vers un établissement adapté.

Maisons de retraite et EHPAD

Comme leur nom l’indique, les maisons de retraite visent à accueillir les personnes âgées, retraitées. Les maisons de retraite peuvent être médicalisées ou non. Quand c’est le cas, on parlera alors d’EHPAD : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

De ce fait, les simples maisons de retraite ne peuvent accueillir que les personnes âgées autonomes et indépendantes. En revanche, les EHPAD peuvent accueillir toutes les personnes âgées, dépendantes ou non.

Pour déterminer le niveau de dépendance d’une personne âgée, le gouvernement a mis en place un barème permettant d’évaluer la perte d’autonomie. Le GIR (groupe iso-ressources) comprend 6 niveaux :

  • GIR 1 : personne alitée ou en fauteuil avec des fonctions mentales très altérées qui nécessite la présence d’intervenants ;
  • GIR 2 : personne alitée ou en fauteuil. Fonctions mentales altérées ou présence d’un intervenant nécessaire au quotidien ;
  • GIR 3 : personne ayant encore toute ses facultés mentales, mais avec une perte partielle de l’autonomie locomotrice nécessitant la présence d’un intervenant plusieurs fois par jour ;
  • GIR 4 : personne ayant une bonne autonomie locomotrice mais ayant tout de même besoin d’aide pour se lever, faire sa toilette, manger ou s’habiller ;
  • GIR 5 : personne ayant ponctuellement besoin d’aide pour faire sa toilette, préparer ses repas ou faire le ménage ;
  • GIR 6 : personne autonome dans tous les aspects essentiels de la vie courante.

Les EHPAD sont accessibles jusqu’au GIR 1.

Etablissements SSR et maisons de repos

Les SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) et les maisons de repos sont des établissements médicalisés dits « de moyen séjour ». Ils ont été mis en place dans le parcours de santé afin de faciliter le retour au domicile après un accident de santé ou une intervention chirurgicale.

Même si les SSR accueillent essentiellement des personnes âgées, n’importe qui peut être admis en soins de suite, sur prescription médicale.

Il en existe plusieurs types, selon le motif du séjour :

  • Les centres de rééducation ;
  • Les maisons de convalescence ;
  • Les maisons d’accueil spécialisées (MAS) ;
  • Les maisons de repos psychiatrique ;
  • Les maisons de repos pour personnes âgées ;
  • Les unités de soins palliatifs.

Les soins de suite et de réadaptation n’ont pas vocation à durer dans le temps. Le séjour moyen est de 35 jours, à l’issue duquel le patient doit retourner vivre chez lui. C’est pourquoi les établissements de SSR jouent un triple rôle auprès des patients :

  • Rééducation : pour leur permettre de retrouver leur autonomie ;
  • Réadaptation : pour trouver des solutions si la rééducation n’est pas possible ou incomplète ;
  • Réinsertion : pour accompagner les patients sur le plan social, ergonomiques, etc.

Les soins de suite et de réadaptation n’ont pas vocation à durer dans le temps. Le séjour moyen est de 35 jours, à l’issue duquel le patient doit retourner vivre chez lui.