Photographie culinaire : la tendance du moment

Impactant sur la visibilité d’un établissement, permettant d’apporter un peu d’originalité dans les menues, et mettant en valeur la beauté d’un plat : la photographie culinaire a le vent en poupe depuis quelque temps. Pour information, ce genre de discipline fait partie du domaine de photographie sur sujet immobile. Par conséquent, elle est bien plus compliquée que les shootings classiques de mode et les couvertures d’évènements. Il importe donc toujours de faire appel à un photographe culinaireexpert pour s’assurer de la réussite de la démarche.

Comment réussir une photographe culinaire ?

Outre de choisir le bon appareil, notamment une caméra professionnelle, le photographe culinaire doit prendre en compte plusieurs détails. Ce peut être dans le but de mettre en valeur la mise en place de l’assiette, mais aussi pour la balance de couleur qui y est présente.

Paramétrer son appareil en utilisant la balance de blanc est par exemple de mise. Le but étant de valoriser tous les tons dans l’assiette. Sans compter que cela permettra d’avoir une image homogène ainsi qu’un éclairage optimal.

Dans la mesure du possible, prendre une photo rapprochée est de rigueur. Exit donc les plans larges ou les vues panoramiques. Utilisez un appareil avec un hyperfocal de qualité pour garantir la netteté de vos images. En règle général, pour information, on utilisera un focal de 35 mm s’il s’agit d’un APS-C ou de 50 mm pour les pleins formats.

Comme il s’agit d’une photo avec zoom, ouvrir le diaphragme parait aussi être une bonne idée. Pour ce faire, vous aurez donc bien évidemment besoin d’un objectif, de préférence 50 à 100 mm. Le diaphragme sera de F3,5 ou F2,8 selon le cas. Il en va de la qualité de votre prise de vue.

Un travail à laisser à des professionnels

Outre le paramétrage de l’appareil photo et le choix du meilleur cadre pour le shooting, la prise de vue d’un plat nécessite un certain savoir-faire dans l’utilisation des logiciels de traitement d’image en tout genre. Il faut changer le contraste, effacer certaines imperfections, optimiser la luminosité, voire importer la photo dans un champ différent pour un plat mieux mis en valeur.

En d’autres termes, ce genre de prestation est de préférence à confier à un photographe culinaire expert. D’autant plus qu’il en va de la réputation de votre établissement.

Le choix est optimal sur le Net, comme via le bouche-à-oreille. Il vous reste à sélectionner celui qui vous parait répondre le plus à vos attentes et qui est à l’écoute de vos besoins. Une première date avec le prestataire sera nécessaire pour en être sûre. Durant ce rendez-vous, vous auriez aussi la possibilité de voir son book et d’évaluer ses compétences. Le devis n’intervient qu’au tout dernier moment. Et attention, le prix n’est pas toujours l’indication de rigueur qui vous permettra de juger de la qualité des interventions d’un prestataire. Il vaut mieux se fier aux avis sur les forums quid à faire une première sélection que de simplement se baser sur le prix des interventions. Bien souvent, la prestation la plus chère tend encore à décevoir les clients et vice versa.