Ce qu’il faut savoir sur les missions d’un éleveur de chevaux

cheval

Si les chevaux étaient pendant longtemps indispensables pour le travail des champs, ils sont aujourd’hui considérés comme un signe de richesse et de prestige. À cet effet, les heureux propriétaires de quelques chevaux ne lésinent pas sur les moyens pour assurer le bien-être de ces animaux. Pour cela, de nombreux particuliers louent les services d’un éleveur professionnel.

L’élevage de chevaux : un métier à part entière

Élever un cheval ne consiste pas uniquement à prendre les meilleures décisions pour favoriser sa croissance. Il s’agit aussi de dresser l’animal, de se préoccuper de sa santé et de s’assurer de son bien-être. Quelques chevaux seront régulièrement déplacés à l’occasion d’une compétition ou d’une consultation auprès d’un vétérinaire. Le responsable prévoit des moyens de transport adaptés et conformes aux normes en vigueur. Tout au long du trajet, les passagers profiteront d’un maximum de confort pour ne pas les perturber avant un grand évènement. L’éleveur s’efforce d’améliorer le cheptel au fil des générations en identifiant les meilleurs reproducteurs. L’objectif sera de garder un caractère génétique rare ou intéressant que cela soit au niveau des performances physiques ou de l’allure générale du cheval.

Ce type d’activité présente d’autres aspects moins connus du public. L’éleveur doit entretenir les prairies pour disposer de produits de fourrage de bonne qualité. Par ailleurs, le centre équestre a l’obligation de tenir sa comptabilité. Par conséquent, le responsable se charge de la gestion financière de l’établissement.

Les éleveurs professionnels tirent principalement leurs revenus des pensions versées par les propriétaires de chevaux. Néanmoins, les gérants des centres d’élevage possèdent également leurs propres troupeaux. Ils ont la possibilité de rentabiliser l’exploitation en proposant des activités variées telles que des cours d’équitation. D’autres professionnels vendent les semences de leurs meilleurs étalons.

Devenir éleveur de chevaux : les points importants

Plusieurs voies s’offrent aux personnes qui souhaitent se lancer dans l’élevage de chevaux. Le porteur de projet doit être titulaire d’un diplôme de niveau IV et suivre un cursus adapté. Ainsi, les plus jeunes peuvent se familiariser à ce métier dès l’obtention d’un Brevet professionnel. Idéalement, on se procurera un BTS avant de se lancer dans cette profession. De cette façon, l’éleveur pourra gérer de manière autonome son propre centre équestre. La création de cet établissement requiert toutefois de la patience et un réel investissement personnel. Le principal concerné devra régler de nombreuses formalités. Il faudra par exemple déclarer son activité et obtenir les autorisations exigées pour le transport de chevaux et conclure un contrat de fermage. Ce dernier point sera crucial pour disposer d’un terrain agricole pour le pâturage. Parallèlement, on veillera à se procurer tous les équipements nécessaires pour le bon déroulement des activités. On citera particulièrement le camion chevaux.

Dans tous les cas, cette profession permettra au plus grand nombre d’allier métier et passion. Côtoyer ces majestueux animaux chaque jour sera une expérience de vie unique. En soignant la qualité de service, chacun sera aussi en mesure d’atteindre une certaine stabilité financière.