La Salsa : une danse que tout le monde devrait apprendre

Danse d’origine cubaine, la Salsa fait beaucoup d’adeptes par avec ses enchainements à la fois sensuels et énergiques. Cette discipline a conquis les États-Unis dans les années 70 et s’est répandue dans le monde entier dans les années 90. La France n’a pas échappé à cette tendance et la Salsa fait désormais partie des danses les plus pratiquées dans l’Hexagone.

L’engouement pour la Salsa

La Salsa doit sa popularité à la sensualité de ses enchainements. Même s’il est possible de la pratiquer en solitaire, elle est surtout connue comme étant une danse de couple. Les mouvements sont très orientés vers le rapprochement corporel. Il faut avouer que beaucoup de célibataires s’y mettent dans l’espoir de trouver l’âme sœur.

La Salsa a également un côté sportif. En effet, c’est une danse rythmée qui sollicite toutes les parties du corps que ce soit les bras, les jambes ou la hanche. Elle constitue donc une manière ludique permettant de perdre du poids et d’entretenir sa forme.

Pour les danseurs professionnels, il s’agit d’une autre façon de s’exprimer. Grâce à la salsa, on peut laisser libre cours à l’improvisation et évacuer son stress. Avant d’explorer le côté artistique de cette danse, il faut toutefois maitriser les enchainements de  base.

Enfin, pour les intéressés, la Salsa est une danse simple à apprendre. Il suffit d’avoir de bonne coordination et de suivre des cours auprès d’une école spécialisée. Pour s’inscrire à ces cours, il n’est d’ailleurs plus nécessaire de se déplacer. Tout le monde peut désormais opter pour une inscription en ligne. Pour ce faire, il faudra simplement remplir un formulaire et indiquer l’horaire le plus approprié à son emploi du temps.

Connaitre les bases et faire partie du monde de la Salsa

La France compte beaucoup d’écoles de danse spécialisées dans la salsa. La majorité se trouve dans la capitale. Tout le monde peut suivre des cours. Dès l’âge de 5 ans, on peut déjà apprendre les jeux de jambes. D’ailleurs, de nombreux parents et enfants optent pour cette activité pour partager des moments inoubliables.

 Quelques séances devraient suffire afin d’avoir une maitrise convenable. Il sera ensuite question de synchroniser ses mouvements avec la musique. Dans ce sens, les futurs salseros et salseras doivent apprendre à danser en rythme sur des demi-temps.

Pour les niveaux avancés qui maitrisent déjà la Salsa, ils pourront améliorer leurs techniques ou explorer d’autres disciplines au sein d’une école spécialisée. Ils ont la possibilité de découvrir la bachata dominicaine en suivant des cours bachata paris.

Contrairement aux idées reçues, ces activités ne sont pas réservées aux familles fortunées. Les formules sont à la portée de tout le monde et les coaches guideront pas à pas les non-initiés. Une séance réunit généralement moins d’une vingtaine de personnes. Ainsi, le responsable suivra la progression de chaque participant.