Savez-vous conserver et cuisiner le fromage (autre que l’emmental !)

On le sait, le Français est l’un des plus gros consommateurs de fromages au monde avec plus de 27 kg dégustés par an ! Pourtant détrompez-vous, nous ne sommes plus les plus gros mangeurs… nous sommes passés depuis quelques années derrière le Danemark, l’Islande et la Finlande ; Et oui ! Les Scandinaves adorent les produits laitiers. Mais revenons à nos moutons : de nombreux Français ont dans leur frigo du fromage. Pour le consommer en plateau, comme on dit, c’est-à-dire sur un morceau de pain à la fin de repas. Mais également un petit sachet d’emmental râpé ou de parmesan pour saupoudrer délicatement (ou généreusement, c’est selon) vos pâtes et petits plats faits maison.

Mais ces fromages-là ne sont pas les seuls autorisés en cuisine. Découvrez d’une part comment conserver vos fromages afin qu’ils conservent toutes leur saveur, mais également comment et quel fromage vous pouvez faire chauffer !

Conserver votre fromage de manière optimale

Fromage affiné ou pas, la prolifération des micro-organismes présents va être stoppé par le froid. C’est pour cette raison qu’en grande surface, les fromages se trouvent dans les frigidaires. Respecter la chaîne du froid, semble donc une excellente idée pour éviter que votre fromage frais ne soit bon à jeter en rentrant à la maison. Par contre, les fromages affinés sont bien moins sensibles. Pourtant, les affineurs vous conseillent de les conserver à la cave voire dans votre bac à légume en les entourant d’un torchon pour ne pas qu’ils se refroidissent trop justement. Ceci risquerait d’altérer leur texture et leur goût. Ce qui serait franchement dommage si vous venez d’acheter un délicieux Saint Nectaire fermier par exemple. Par contre pensez toujours à conserver votre Roquefort Papillon et tous les fromages affinés, dans leur emballage d’origine. Cet emballage a en effet été étudié pour optimiser la conservation de vos produits laitiers. Et s’ils sentent un peu trop… rien ne vous empêche de les enfermer de plus dans une boîte afin d’éviter qu’ils ne contaminent toutes vos denrées !

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de sortir votre fromage (surtout s’il est affiné) à température ambiante au moins une demie heure avant de le consommer afin qu’il vous rende tous les arômes qui auront été « stoppés » par cette réfrigération.

Vous pouvez également congeler votre fromage surtout s’il s’agit d’un fromage à pâte pressée : enveloppez-le d’un papier d’aluminium puis d’un sac et hop au congélateur. Par contre, un fromage à pâte molle verra sa texture légèrement modifiée, ce qui ne le rend absolument pas impropre à la consommation. Mais ce sera du coup l’excuse parfaite pour le cuisiner !

Cuisiner votre fromage affiné

Que ce soit du fromage frais ou du fromage affiné… tout est « cuisinable » ! L’excellent site Les produits laitiers vous donne tout un tas de conseils et de recettes à préparer avec et ingrédient. Il semble évident que le fromage affiné se prêt un peu plus à la cuisine que le fromage frais… mais dans l’affiné il y a des dizaines de produits qui émoustilleront vos papilles. Notamment les fromages bleus comme le Roquefort Papillon qui se transforment en de divines sauces ou viendront agrémenter votre soupe ou vos gratins ! Et bien sûr l’éternel fromage à raclette que nous ne sommes absolument pas obligé de cantonner à la raclette justement ! Il est idéal pour agrémenter un croque-monsieur ou un hamburger. Et sur la pizza, vous y avez pensé ?