Sécuriser son domicile lorsqu’on est une personne âgée : une nécessité ?

Plus on avance en âge, plus le risque de chutes s’accroit avec le temps. Les chutes sont d’ailleurs la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. Il ne faut donc pas négliger l’impact psychologique et physique qu’elles peuvent avoir chez nos séniors. De la perte d’autonomie à la perte de confiance voire au repli sur soi, les conséquences sont importantes et peuvent entrainer un réel mal-être.

La prévention des chutes est donc une réelle nécessité, qui passe par des gestes et systèmes simples qui permettent d’adapter le logement pour en augmenter la sécurité.

Evaluer le logement  pour déceler les risques

Avant toute chose, il est important d’évaluer le logement. Pour cela, vous pouvez consulter des ergothérapeutes. Ces derniers vont analyser la nature et le degrés d’autonomie de la personne concernée afin d’établir un bilan. Une fois le bilan établit, des solutions techniques sont proposées. Il s’agit le plus souvent d’aménagement particulier du domicile pour faciliter les petits gestes de la vie quotidienne.

Après la réflexion l’action

En fonction des cas, divers aménagements peuvent vous être proposés pour aménager au mieux l’habitation. Le premier objectif de l’ergothérapeute sera donc de vérifier qu’il est facile de circuler dans l’habitation. Les petits meubles ou encore plantes vertes encombrant les passages sont à proscrire ainsi que les recoins peu lumineux.

Ensuite, le deuxième objectif sera de sécuriser les pièces à risques. Par exemple dans les salles de bains (qui sont des lieux à haut risque de chutes), les ergothérapeutes peuvent vous conseiller de mettre en place du petit équipement de type barre de maintien à la baignoire. Il s’agit là de multiplier les points d’appui pour que la personne puisse se mouvoir le plus facilement possible dans son domicile. Fixer les tapis et autres objets au sol est également une priorité. L’éclairage des trajets la nuit grâce à des dispositifs lumineux est aussi un plus.

Enfin, l’ergothérapeute peut vous diriger vers la mise en place d’un système de téléassistance qui permettra de sécuriser encore un peu plus le domicile.  Ces solutions sont pensées pour aider les personnes à vivre le plus longtemps possible chez elle.

La prévention des chutes : une question d’organisation

Au final, en l’acceptant assez tôt et en en discutant avec son entourage, de nombreuses solution peuvent être trouvées pour que nos seniors restent le plus longtemps possible là où ils se sentent le mieux : à leur domicile.