Zoom sur le métier d’élagueur professionnel

Un élagueur œuvre dans la taille des arbres. Son activité a pour but de réaliser des soins afin d’améliorer l’esthétisme de l’arbre ou sa santé. Il utilise ses compétences afin de satisfaire les attentes de sa clientèle. Focus sur le métier d’élagueur.

Quelles sont les missions d’un élagueur professionnel ?

D’abord, un professionnel en elagage comme cet elagueur situé dans le 94 se charge de réaliser un diagnostic du sujet qu’il va traiter. Il se charge également de détecter les différentes anomalies afin de définir les stratégies à adopter. Cette étape consiste à effectuer une inspection générale depuis le sol. C’est là qu’il observe attentivement les différentes caractéristiques de la plante telles que sa dimension, son état général, l’espèce botanique à qui elle appartient, etc.

Ensuite, il grimpe sur le végétal dans le but de le tailler en fonction des directives du client, ou selon les résultats du bilan qu’il a effectué. La technique de taille repose sur les objectifs à atteindre : entretien, renforcement, ou esthétique.

L’élagage d’un arbre consiste principalement à l’entretenir. Durant l’exécution des travaux, il est indispensable de s’assurer que le végétal l’intervention ne cause pas de dommagesau sujet à élaguer. Il appartient à l’intervenant de se préoccuper de la santé de l’arbre.

En général, un élagueur n’intervient jamais seul. Il travaille en équipe. Il a pour obligation d’assurer sa sécurité et celle de ses collaborateurs. Cependant, il est tenu de gérer et de planifier son chantier afin de bénéficier d’un lieu de travail bien en ordre et sécuriser, en fonction des normes en vigueur.

Quelles sont les qualités qu’un élagueur doit disposer ?

Cette profession exige une bonne condition physiqueainsi qu’une d’une grande souplesse. En effet, l’artisan doit être apte à porter des charges lourdes, soit le poids des équipements, durant unecertaine durée. Et cela, en étant suspendu en hauteur, au-dessus de l’arbre, le temps de finir l’opération. Ainsi, il ne doit pas avoir des vertiges. La peur du vide ne correspond pas à ce métier.

Il doit rester bien vigilant au niveau des précautions de sécurité à adopter et s’équiper d’un dispositif haut de gamme afin de garantir un travail sans risque, que ce soit pour sa propre vie, ou celle de son entourage.

Il doit également considérer son environnement de travail en tenant compte de :

  • Conditions météorologiques : pluie, chaleur, gel, etc.
  • L’emplacement de l’arbre ;
  • Et l’état général de la plante à élaguer

En outre, l’élagueur doit également disposer de connaissances développées sur la botanique. Ainsi, il pourra cerner les maladies et les parasites susceptibles de nuire au végétal. Il doit également connaître par cœur les différents types d’arbres ainsi que leur mode de développement avant d’instaurer un plan d’action.

Quels sont les risques encourus par un élagueur durant l’exercice de ses fonctions ?

La profession d’un élagueur est soumise à un grand nombre de risques, or, on ne connaît que ceux qui se rapportent aux travaux en altitude. Pourtant, afin de comprendre le métier de l’élagage, il est important d’identifier les différents risques auxquels il est exposé. Pour vous éclaircir sur le sujet, nous avons regroupé quelques dangers récurrents qu’un élagueur doit affronter lors de l’exercice de ses fonctions.

Tout d’abord, un élagueurest exposé au risque de chute. Cela paraît évident vu que les travaux se déroulent en hauteur, plus précisément, sur un arbre.

Ensuite, en raison de la manipulation des divers outils tranchants, il risque aussi de se couper. En effet, il utilise une tronçonneuse ou une scie électrique pendant l’exercice de ses fonctions.

Cette liste n’est pas exhaustive. Il y en a plein d’autrestels que les risques d’électrocution, ou de chute de branches.