Comment bien choisir son gilet de sauvetage ?

gilet de sauvetage

Le gilet de sauvetage est un équipement de protection individuel. Il est nécessaire et efficace pour la sécurité en cas de chute dans l’eau. Notons que c’est l’équipement de base de chaque équipier. C’est vrai que les habitudes changent, mais on peut dire que ce n’est pas du tout extraordinaire de croiser un skipper qui porte un gilet, surtout quand il navigue seul. Pour bien choisir son gilet de sauvetage, il y a quelques critères de choix à prendre en compte.

Ce que dit la règlementation sur les gilets de sauvetage

La réglementation sur les gilets de sauvetage est déterminée par la division 240. Cela dépend de la zone de navigation. Selon cette zone, le gilet de sauvetage devra respecter une certaine capacité de flottabilité qui sera exprimée en Newton. D’un autre coté, il y a le gilet de sauvetage que l’on appelle « Engin Flottant individuel » qui doit être muni d’un dispositif lumineux. Cela peut être une lampe torche étanche pour une collectivité ou encore une individuelle dans le genre de cyalume qui doit être assujetti pour chaque EIF ou porté par chaque personne.

Pour une navigation à moins de 2 milles d’un abri

Pour pratiquer la voile sur un voilier et naviguer dans une zone de moins de 2 milles d’un abri, il est nécessaire d’avoir un gilet de sauvetage de 50 Newton. Cette limite est assez difficile à cerner. En effet, quand on part pour une journée de navigation, on n’a pas tendance à calculer notre distance par rapport à un abri. Le gilet de sauvetage pour la voile peut également être utilisé en régate ou sur des voiliers habitables. On ne doit pas confondre ces gilets avec des aides à flottaisons ordinaires.

Une navigation entre 2 à 6 milles d’un abri

Pour ce type de navigation, la réglementation exige des gilets de sauvetage de 100 Newton. La plupart du temps, on les retrouve le plus souvent sur des petites unités. L’avantage c’est qu’ils ne sont pas excessifs en prix. Ce type de gilets permet de retourner une personne et de s’assurer que si elle était inconsciente, elle pourrait conserver la tête hors de l’eau. On pourra les utiliser pour tous les types de navigation.

Une navigation au-delà de 6 milles d’un abri

A partir de 6 milles, il faudra un gilet de sauvetage de 150 Newton, et c’est obligatoire. Cela permettra le retournement de la personne inconsciente qui porte des vêtements pour qu’elle puisse avoir la tête hors de l’eau. Pour une navigation hauturière, le gilet de sauvetage est accompagné de harnais et d’une longe.

La division ne fait aucune distinction entre le gilet classique et le gonflable. On doit cependant se rendre à l’évidence, ce dernier est plus efficace question sécurité. Le gilet gonflable est à la fois simple à porter et facile à manœuvrer. Il est très utile pour les enfants car il peut être facile à porter si on doit le porter tout le temps. On pourra choisir entre des gilets à déclenchement manuel ou automatique.