Comment choisir la bonne fraise-outil ?

fraises

La fraise est un élément indispensable utilisé dans les industries comme un outil servant à façonner des pièces grâce à la « fraiseuse ». Son fonctionnement se base sur une création par le principe d’enlèvement de matière par mouvements de rotation rapide. Ce type d’outil peut servir dans de nombreuses situations comme les opérations de rainurage par exemple. Et le choix de la fraise est d’ailleurs très important pour pouvoir garantir la qualité du produit final.

Choisir en fonction des critères de base les plus courants

Les différents modèles de fraise sont vraiment nombreux. Choisir lequel adopter dépend d’abord du but de son utilisation. En effet, si certaines sont faites pour le rainurage comme mentionné en introduction, d’autres servent au surfaçage, au chanfreinage ou encore au copiage de forme. Les caractéristiques des fraises peuvent donc être vraiment très variées. Il est par conséquent difficile de déterminer pour laquelle opter si l’on n’est pas expert. Par ailleurs, certains modèles sont assez courants comme la fraise hémisphérique, la fraise à carotter, ou encore la fraise monobloc. Les diamètres ou encore les formes peuvent également les différencier.

Par ailleurs, la sélection peut aussi se faire selon le nombre de dents. C’est l’un des principaux critères à prendre en compte au moment de choisir une fraise. Encore une fois, tout dépend de l’utilisation qui lui sera conférée. En tout cas, le choix devra se porter sur la base de 2 à 5 dents. Néanmoins, les fraises à 3 dents sont actuellement les plus utilisées sur le marché. Très polyvalentes, elles s’adaptent au façonnage de matériaux ferreux ainsi que de certains alliages. En règle générale, plus le nombre de dents est élevé, plus la durée de vie de l’outil sera prolongée, pour un gain de productivité. On a alors des fraises à dentures droites, à dentures à l’hélice (gauche ou à droite) et à dentures double hélices.

Choisir en fonction du système d’attachement et de la matière

Les fraises sont des sortes d’embouts que l’on fixe à la fraiseuse qui se charge de fournir la rotation et tous les mouvements nécessaires. Il existe, en règle générale, deux types de systèmes de fixation pour réunir ces deux principaux éléments. En premier lieu, et c’est très courant, on a la fraise au bout muni d’une queue d’attachement. Cette dernière va venir s’emboîter dans la machine-outil. La queue d’attachement peut être soit cylindrique, soit en « Cône Morse », soit conique. D’un autre côté le système d’attache peut aussi être à trou, c’est-à-dire que c’est plutôt la machine qui est à queue. Il est donc très important de prendre cela en considération avant d’acheter ses fraises.

Les fraises sont des outils qui seront utilisés sur différents types de matières, le plus souvent également très résistants. Les principales matières qui composent cet élément sont soit le HSS soit le carbure. Le premier cité est l’acronyme pour High Speed Steel qui est un alliage d’acier résistant à des températures allant jusqu’à 600 °C. Quant au carbure, c’est un mélange de plusieurs composants, dont le carbure de tungstène, le titane ou encore du cobalt ou du nickel. Pour s’en procurer, il est possible de recourir à un fournisseur de fraises carbure.