Élagage d’arbre : quels sont les points à absolument savoir sur ce procédé?

Quand on décide de planter des arbres dans notre jardin, nous avons l’obligation d’en prendre soin. Leur élagage fait partie des tâches à prévoir à cet effet, car il faudra éviter l’avancement de leurs branches sur le fond voisin. Cela évite non seulement les problèmes de voisinage, mais aussi les dommages que leur chute peut entrainer. Il existe d’autres raisons d’effectuer les travaux d’élagage. En outre, leur exécution nécessite l’usage de matériels spécifiques et la mise en œuvre de la bonne technique de taille. Dans cet article, nous abordons justement les points à absolument savoir sur ce procédé.

Quelles sont les autres raisons d’élaguer un arbre ?

On peut élaguer un arbre pour différents motifs. Mais dans tous les cas, il est conseillé de faire appel à cet élagueur à Rouen pour la réalisation des travaux.

Dans la majorité des cas, on élague un arbre lorsqu’il est trop imposant. En effet, il risque de gêner notre entourage ou faire trop d’ombre dans l’espace vert. Parfois même, le végétal constitue un risque pour la sécurité des personnes et des biens (ex. : maisons, voitures, fils électriques, etc.) à ses alentours.

En outre, lorsqu’on décide d’abattre l’arbre, il n’est pas rare qu’on supprime ses branches au préalable. La différence devra d’ailleurs être faite entre l’élagage et l’ébranchage d’arbre. Dans le second cas de figure, l’arbre est déjà abattu avant d’être ébranché.

Quels sont les outils qu’on utilise pour élaguer un arbre ?

L’idéal est de se servir d’une tronçonneuse pour couper les branches d’un arbre. Cet outil est d’ailleurs disponible dans plusieurs modèles. Le choix du matériel devra toutefois se faire en fonction des besoins de chacun et de l’importance du chantier. Malgré cela, la manipulation d’un tel appareil n’est pas à la portée de tous, car elle requiert de l’expérience et une grande vigilance. Voilà une raison de plus de faire appel à un élagueur pour les travaux.

Outre le matériel de coupe, il faudra prévoir un équipement de protection individuelle ou EPI. Les entreprises spécialisées du domaine fournissent à leurs élagueurs un EPI. Ce dernier se compose entre autres de :

  • Un casque de protection avec une visière ;
  • protections auditives ;
  • de gants ;
  • d’une jambière ou d’un pantalon anti-coupure ;
  • d’un harnais d’élagage et de différents cordages.

Pour l’élagage d’un grand arbre, une nacelle sera indispensable pour mieux garantir la sécurité des opérateurs.

Comment procède-t-on à l’élagage d’un arbre ?

Utiliser des outils sophistiqués ne suffit pas pour réussir les travaux d’élagage. Pour qu’ils soient réalisés dans les normes, il est essentiel de mettre en œuvre la bonne technique. Avant d’appréhender la moindre chose, il est impératif de prévoir les mesures nécessaires pour protéger toutes les personnes intervenant sur le chantier, les personnes qui se trouvent aux alentours ainsi que les biens avoisinant l’arbre à élaguer.

Quant à l’élagage proprement dit, il implique la suppression des branches fragiles, endommagées et malades. Pour les couper, l’opérateur procèdera du bas vers le haut. Il se place généralement du côté de la branche à sectionner pour être mieux protégée par le tronc.

Si vous envisagez de réaliser les travaux vous-mêmes, choisissez minutieusement votre tronçonneuse. L’idéal est de se servir des modèles de 13 à 15 pouces. En outre, la manipulation de l’appareil devra toujours se faire à deux mains. Pour bénéficier d’une meilleure stabilité, il faudra tenir fermement le poignet. En aucun cas, le nez de la tronçonneuse ne devra être utilisé pour couper les branches. La tronçonneuse fera en effet des bonds qui peuvent occasionner des accidents.