PLOMBERIE EN CUIVRE: TUBE CUIVRE ÉCROUI OU RECUIT POUR SON INSTALLATION ?

cuivre

Résistant et noble, le cuivre a énormément d’adeptes lorsqu’il s’agit de choisir quel matériau est le plus apte à remplir les demandes pratiques en plomberie. Mais sa mise en oeuvre requiert un bagage minimum de matériels et de connaissances techniques. Offert dans le commerce sous deux formes distinctes, laquelle devez-vous préférer pour votre installation en fonction de vos attentes ? Petit passage en revue des caractéristiques et atouts de vos deux possibilités.

Matériau d’excellence pour vos travaux de plomberie, le cuivre est sans contexte celui à choisir pour vos arrivées d’eaux ( chaudes ou froides ) et les installations de chauffages. Esthétique, solide, fiable, recyclable et d’une longévité sans pareille, il saura se montrer un achat malin sur le long terme. Mais existant à l’achat sous deux formes, le tube de cuivre écroui ou recuit, lequel devez-vous choisir pour vos projets ? Passons en revue ci-dessous les caractéristiques à l’achat de ces deux formats.

Le tube de cuivre écroui

Le cuivre écroui est proposé en barres rigides d’une longueur minimale de 1 mètre et maximale de 5 mètres. Il se cintre à chaud quand un changement de direction est nécessaire, et se fixe aisément avec des colliers. Enfin il est très utilisé en apparent.

Très difficile à cintrer, le tube de cuivre écroui requiert l’utilisation d’un chalumeau pour le recuire afin de la permettre. Cette dureté est le résultat de son procédé de fabrication, l’étirage, qui de par une majeure déformation plastique, lui confère un écrouissage important.

Le tube de cuivre recuit

Le cuivre recuit est quant à lui proposé en couronnes malléables d’une longueur minimale de 2 mètres et maximale de 50 mètres. Destiné majoritairement à l’encastrement, il se cintre à froid et peux aisément s’intégrer dans une chape lorsqu’il est déjà glissé dans un fourreau.

Plus cher que le cuivre écroui, le recuit subit un procédé supplémentaire qui lui donne son nom, afin de l’adoucir. De ce fait, celui-ci se cintre et se déroule beaucoup plus facilement que l’écroui.

Choisir son tube de cuivre : dernière étape avant son achat

Une fois votre choix arrêté sur le type de cuivre qui s’adaptera le plus à votre projet mais avant de l’acheter, il vous sera nécessaire de vérifier que celui-ci est bien porteur de l’estampille « NF ». Cette estampille vous garantie une composition de votre tube à minimum 99.95% de cuivre.

Il n’est malheureusement pas rare de trouver dans le commerce des tubes de « cuivre » à bas prix dont la composition en cuivre est tellement faible qu’ils se fissurent ou se percent quelques années seulement après achat.