Qu’est-ce qu’on par ravalement de façade?

Le terme « façade » est utilisé pour désigner l’ensemble des murs extérieurs d’une bâtisse. Ces murs supportent la toiture et protègent les autres éléments de la maison contre les méfaits des intempéries et des variations de température. En tant que tels, il est essentiel qu’on en prenne soin. À cet effet, les législations en vigueur imposent à tous propriétaires de maison ou d’immeuble d’effectuer des travaux de ravalement de façade au moins une fois tous les dix ans. Mais de quoi s’agit-il concrètement ? Les réponses à cette question feront l’objet du présent article.

Ravalement de façade : définition

Comme vous l’aurez compris, le ravalement de façade est une obligation légale qui s’impose aux propriétaires de maison. Le Code de la construction et de l’habitation, en son article L132-1, dispose que : « Les façades des immeubles doivent être constamment tenues en bon état de propreté ». À la lecture de cette disposition de la loi, on peut dire que le ravalement de façade consiste uniquement en son nettoyage. En revanche, l’esprit de cette loi va au-delà de son contenu.

En effet, le ravalement de façade peut se définir comme l’ensemble des travaux effectués sur les murs extérieurs d’une habitation afin de préserver son bon état. Ces travaux sont également entrepris pour éviter les accidents que pourrait occasionner une façade vétusté. Par conséquent, ils englobent des opérations de différentes natures. Il peut s’agir du nettoyage des murs, du colmatage des fissures, des travaux d’isolation thermique ou encore des travaux de réfection de la façade. Dans tous les cas, l’intervention d’un spécialiste du domaine à l’exemple de cette entreprise de ravalement de façade située en Charente Maritime est vivement recommandée pour leur réalisation.

Ravalement de façade : leur réalisation nécessite-t-elle une autorisation préalable ?

Les démarches administratives à suivre sont différentes d’une ville à une autre. Avant d’entamer les travaux, nous vous encourageons à vous renseigner auprès de votre mairie.

En principe, le ravalement de façade est précédé du dépôt d’une déclaration préalable des travaux auprès de la mairie. Il s’agit d’une forme simplifiée du permis de construction. Cette formalité est exigée dans la mesure où les travaux n’apportent aucune modification à l’aspect originaire de la bâtisse. Par contre, si le ravalement de façade implique une modification significative de celle-ci, l’obtention d’un permis de construire est requise. C’est le cas si vous désirez changer la couleur de vos murs ou les habiller d’un bardage de façade. Néanmoins, il faudra vous assurer que les matériaux que vous utilisez sont conformes aux exigences du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune. La consultation de ce document est essentielle pour éviter les mauvaises surprises.

En outre, le façadier professionnel peut vous accompagner dans la réalisation des différentes démarches administratives. Justement, il peut se charger de vos travaux de A à Z, c’est-à-dire depuis la phase administrative jusqu’à la concrétisation de votre projet.

Ravalement de façade : la loi impose-t-elle le recours aux services d’une entreprise spécialisée ?

La loi est restée muette sur le sujet. Ainsi, aucune obligation d’engager un professionnel du domaine n’incombe aux propriétaires. Toutefois, il est fortement préconisé de confier les travaux aux soins d’un habitué comme le façadier, et ce, pour différentes raisons.

D’une part, le ravalement de façade est plus complexe qu’il parait. Dans la majorité des cas, les travaux ne se limitent pas à l’enlèvement des traces de souillures sur les murs. Ils impliquent la remise en état de ceux-ci par la réparation des fissures, le remplacement des isolants ou l’installation d’un nouveau revêtement. Ce sont des travaux qui ne sont pas à la portée de tous.

D’autre part, le recours aux services d’une entreprise spécialisée est bénéfique en ce sens où elle garantit la solidité et la durabilité de l’ouvrage. Les professionnels ont l’obligation de souscrire à une assurance responsabilité civile (RC pro) et à la garantie décennale. Cette dernière va par exemple permettre au propriétaire d’obtenir une réparation gratuite des dommages liés à la malfaçon de l’ouvrage dans les 10 années qui suivent sa livraison.

Enfin, le façadier soigne son travail. Ainsi, vous bénéficierez d’un meilleur rendu esthétique.